Rechercher

Voyager à Bicyclette

Mis à jour : 19 juil. 2018


J'ai longtemps voulu partir à vélo, être libre comme l'air, aller où bon me semble quand je le décide, au seul rythme de mes jambes... Un concept qui me parait idéal surtout pour s'éloigner de la ville et se reconnecter avec les éléments.

Alors si tu te demandes comment faire pour filer cheveux au vent tel un.e baroudeur. se, voici les quelques recommandations que je peux te donner suite à mon mini voyage à vélo que j'ai fait dans le Luberon.

Comme tu peux peut-être le remarquer, je possède un vélo de ville, assez lourd faut le dire. J'ai hésité un moment avant de me lancer. Et puis je me suis dit, ton vélo a des roues, une selle, un guidon... Eh bien ça suffira pour un premier essai ! Plus de fausses excuses pour ne pas agir et rester dans ma zone de confort. J'ai rajouté des sacs étanches à mon porte bagage avec le strict minimum et avec Alice nous avons opté pour des nuits dans des campings sous la tente. Je suis partie 4 jours, suffisant pour une première fois, évidement tout dépend de ton expérience sportive, de ce que tu attends du séjour etc.

Pour ma part je ne suis pas une athlète mais j'aime faire du sport, repousser mes limites et après ce séjour j'ai réalisé que j'étais bien plus endurante que ce que je croyais !


Pour ce qui est de notre itinéraire, nous avons pris le train de Marseille jusqu’à Cavaillon. Muni d'un petit livret gratuit : Le luberon à vélo - vélo loisir en provence. Vraiment utile, il est parfait pour planifier ton itinéraire. Nous sommes passé par des vélo-routes aménagées exprès pour la bicyclette c'était super agréable.

Et si tu as envie de planifier des sorties et activités pendant ton séjour, tu peux faire un tour sur le site de l'office de tourisme de la région : www.luberoncoeurdeprovence.com


Notre itinéraire -

  • 1er jour : Cavaillon --> Bonnieux --> Apt.

Nous avons dormi au camping "le Luberon"qui n'était pas le choix le plus judicieux, placé loin du centre et en hauteur. (20e)

  • 2éme jour : Apt --> Cereste --> Dauphin.

Camping : "L'eau vive" situé en bord d'une route départementale un peu hostile. Cependant calme et perdu en pleine forêt avec une petite rivière et un passage secret pour faire une balade jusqu'a Dauphin en 20 minutes à pied. (16e)



  • 3éme jour : Dauphin --> Forcalquier.

Camping "De Forcalquier", Vraiment pratique car super proche du centre ville (16e)

  • 4éme jour: Forcalquier --> Manosque. Que de la descente ! puis retour en train à Marseille.


Nous avons beaucoup pédalé les deux premiers jours en passant par quelques villages, avec pas mal de dénivelés positifs. Donc des journées intenses, notre but était d'arriver à Forcalquier pour pouvoir profiter d'une journée entière sur place. Sur la route nous nous sommes arrêtées au grès de nos envies dans des petits villages, pour boire un verre, se restaurer, profiter d'un marché ou tout simplement se reposer.


En définitive, si tu as envie de te lancer, fonce, ne te prends pas la tête sur le modèle de ton vélo si tu pars que quelques jours ça fera l'affaire. C'est important d'aller à son rythme, si c'est pas une compétition, tu peux prendre autant de pause que tu en as envie !

C'est une autre façon de voyager où le temps passé sur la route devient aussi important que la destination finale. Tu prends conscience physiquement des kilomètres et peu à peu aller vite ne devient plus une priorité.


Photos argentiques prisent au Leica M6 avec un 2/35mm

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest